Compte-rendu de Dean Brodrick

Je suis arrivé par le train de Paris. Philippe me présente à Manu, un multi instrumentiste des plus sympathiques. Certains visages que j’ai vus dans les ateliers précédents me sont familiers. Quelques nouveaux participent également.

PREMIER JOUR.

Durant ces trois journées, nous nous engageons à nous réunir avec tous les élèves tous les matins et après le déjeuner pour aborder certains aspects fondamentaux de la pratique musicale. Pour expliquer l’importance de la respiration je conduis certains échauffements de base consistant à ouvrir la poitrine et le dos et à respirer profondément. Puis, sans entrer dans les détails scientifiques je montre le genre de sons produits lorsque nous appelons notre chien, ou lorsque nous rions aux éclats. Certains élèves sont un peu surpris du volume qu’ils peuvent produire quand ils ne cherchent pas à «chanter». Après quelques longues respirations simples en entonnant des sons de voyelles, je lance spontanément un ostinato en 3 parties comme une chorale. Sans explication, les élèves sont capables de suivre ma conduite, de crescendo à decrescendo, d’arrêter et de commencer, de changer le timbre, tout en prêtant attention à leur bon sens.

Nous proposons aux étudiants de former 5 groupes comme ils le souhaitent, répartis dans l’une des cinq salles de répétition de couleur orange, bleu, jaune, violet et vert. Pendant la journée, Manu et moi-même tournons toutes les 10 à 15 minutes dans les 5 studios donnant assistance à la musique en train de se former. Chaque groupe fait face à des défis différents. Le défi pour les accompagnateurs est de ne pas trop intervenir, et dans le même temps de soutenir sans réserve toute la créativité qui se dessine. Souvent, mais pas toujours, les étudiants sont timides pour prendre la direction du groupe et conduire la musique. C’est dû, bien sûr, au manque d’expérience, et même à un sentiment de manquer d’idées musicales. Pour beaucoup, sinon tous, sauf ceux qui ont fréquenté les cours de musique avant, l’expérience de jouer ensemble, de créer une musique originale, en travaillant avec des batteries, guitares amplifiées, et des microphones, etc. est totalement nouvelle. Les joueurs les plus expérimentés prennent les devants, au grand soulagement de ceux qui sont moins confiants. Dans chaque studio, on peut entendre durant la première heure  de nouveaux sons issus de la création d’une nouvelle chanson.

S3_MG_6620_JPG

Après la pause du déjeuner nous nous retrouvons tous ensemble et nous sommes à l’étape de danse binaire connue par tout le monde. : gauche, droite, gauche, droite! Ensuite j’introduis les claquements de mains syncopés dans un jeu d’appel et de réponse. L’ensemble est rapide et heureux de répéter de nouveaux rythmes, dont certains demandent une certaine dextérité. Nous continuons en marchant et je donne à la moitié de la salle une mélodie, et l’autre moitié une autre qui s’emboîte / se chevauche sur la 1ère. Une fois de plus, à travers des gestes clairs, nous créons un morceau continu impliquant des changements de dynamique, de texture, de phrasé et de tempo. La journée se poursuit avec un travail en profondeur de tous les groupes sur leurs nouvelles compositions. Ces dernières, jouées devant leurs pairs, studio après studio, sont dûment enregistrée. Il était impossible pour Luna, une étudiante chanteuse, de chanter sur le microphone comme c’était sa première fois. Elle est en effet très intimidée par la saturation du son dans la pièce. Incapable de trouver sa voix au milieu du mur sonique, elle a renoncé. Demain nous viserons donc à créer une circonstance particulière afin de l’aider à gagner en confiance: un nouveau groupe sera crée avec violon, violoncelle, accordéon, (et peut-être sans instruments électriques / batterie). Nous allons aussi suggérer à Luna qu’elle devienne  la voix centrale dans la musique, afin qu’elle puisse trouver l’espace dont elle a besoin pour y entrer.

DEUXIÈME JOUR

Nous commençons tous ensemble avec de l’échauffement, du chant et une étude de rythme. Lisa mène une chanson danoise. Nous proposons ensuite aux élèves de se regrouper afin  de faire une nouvelle composition dans chaque nouveau groupe. Cette idée les réjouis. Luna, désormais avec son nouveau groupe a apporté avec elle un poème lyrique qui trouve rapidement sa place dans le paysage sonore créé par Alfred sur sa table de mixage. Nous ainsi que Luna sommes soulagés de voir comment elle chante bien.

Les 3 accordéonistes sont chacun placés dans un groupe différent ; les 5 nouvelles configurations développent chacune une nouveau morceau.

Les défis familiers que rencontrent les musiciens débutants le processus de création musicale:

– Les questions fondamentales de réglages et l’équilibre dynamique des instruments – guitares et batterie électrique souffrent rarement d’inaudibilité, tandis que les violons et accordéons violoncelles peuvent glisser au dessous du seuil d’audition sans que relèvent les autres musiciens.

– Les difficultés communes à la fois de proposer et choisir un thème, une séquence harmonique ou un genre de groove; puis de le communiquer aux autres,

– La gestion de l’ennui inhérent à la pratique et l’apprentissage par son côté répétitif;

– Et enfin la capacité d’oser élargir et développer cela, et de ne pas se sentir limités par, ou enfermés dans le thème, et la sempiternelle question de ne pas être en mesure de laisser de l’espace pour permettre à la musique de respirer.

Certains groupes trouvent rapidement quelque chose à travailler, et ont une conscience critique suffisante pour créer une chanson avec peu d’aide de ma part ou de Manu. D’autres, généralement les élèves les plus jeunes, ont besoin d’encouragement et d’instructions claires pour trouver leur éventuelle partie à jouer au sein de leur nouvelles compositions. Toutefois, il est encourageant de constater que la plupart des batteurs et des guitaristes sont rapides à trouver leur place, alors que les 3 jeunes accordéonistes et les pianistes Margot et Maria ont besoin d’aide pour trouver un rôle à jouer. En dehors de Luna, seul Alex a apporté un poème lyrique qu’il a choisi de chanter lui-même. A la fin de cette deuxième journée, nous partageons la musique à travers une tournée de mini-concert, ce qui porte le nombre total de nouveaux morceaux à 10.

TROISIEME JOUR

La journée commence avec un temps froid et un ciel gris. Cependant, après un bon échauffement avec la respiration et les tremblements, une étude polyrythmique et une version chorale de 3 parties de « Je ne sais pas pourquoi je me sens si Blue », le ciel devient très bleu et nous nous retrouvons au cœur d’une belle journée chaude.

Nous leur proposons de reformer les groupes de la première journée et de retravailler les compositions de ce jour là. Après le déjeuner, il y a un peu de brassage  et même le démarrage de quelques nouvelles compositions. Les 3 accordéonistes ont besoin d’aide notamment à trouver certaines parties d’emboîtement puis je m’assois avec Margot pour chercher quelques parties possibles au piano. A la fin de la journée, nous passons en revue encore une fois la journée de travail en passant de studio en studio pour un mini concert. A ce moment nous ressentons le manque de temps et d’énergie pour créer un nouveau «travail d’ensemble ». En raison des circonstances liés à mes horaires de train j’ai été obligé de quitter les lieux juste après la dernière représentation du groupe dans le studio jaune.

La prochaine fois, j’espère que nous pourrons organiser le dernier jour de manière à rassembler tous les élèves  pour une composition / improvisation finale de groupe, car il y a quelque chose de puissamment convaincant et satisfaisant à réunir tout le monde en un seul orchestre, et c’est tellement amusant! .

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s